Site marchand  Accès eStore    Français English
Satisfait ? Pas satisfait ? Dites-le nous !
Site marchand - eStore    À la une ! Mon espace client Nos partenaires Qui sommes-nous ? €co-Responsable Promotions Infos     



Environnement & Business Durable

Être une entreprise €co-responsable, c'est s'engager pour l'équité entre les hommes
et être responsable envers son environnement, qu'il soit économique ou naturel.

Soutenir le business durable, c'est privilégier les entreprises locales,
solidaires et responsables.

Via le Groupement SOCODA, nous sommes partenaire la fondation Maude Fontenoy,
qui s'engage pour la préservation des océans.
Découvrez les actions de la fondations : http://www.maudfontenoyfondation.com/fr/

Toutes nos catalogues sont imprimés avec des encres végétales et par des imprimeurs
respectueux de l'environnement, en partenariat avec EcoFolio.
Le papier que nous utilisons est fabriqué dans les vosges par une PME française
et est issu à 50% de papier recyclé et 50% de forêt gérées durablement.

Nous encourageons l'utilisation de la dématérialisation EDI dans nos échanges avec
nos fournisseurs.

Trier, recycler, et valoriser tous les déchets issus de notre cycle commercial,
c'est pour nous un devoir.

Depuis toujours nous équipons nos batiments de système de gestion de l'énergie,
comme des détecteurs et des horloges astronomique afin de limiter nos consommations électriques.

Depuis 2005, nos enseignes sont éteintes la nuit, comme la réglementation l'éxigera d'ici 2018.

En 2012, comme en 2010 et 2011, nous avons été élu meilleur point de collecte des
lampes et tubes usagés
par l'éco-organisme RECYLUM, pour les régions
de Franche-Comté et de Côte d'Or.

En 2013, nous avons été élu meilleur point de collecte des
lampes et tubes usagés
par l'éco-organisme RECYLUM, pour la région
de Franche-Comté avec 1864 Kg

Economie + Ecologie = Business Durable
Retrouvez les engagements de Business Durable Socoda sur « La Marge Verte »

Téléchargez notre chartre €co-responsable



Certificats d'économie d'énergie

Face à l’engagement que s’est fixé la France de réduire d’au moins 20% sa consommation énergétique
et ses émissions de gaz à effets de serre d’ici à 2020, la loi POPE du 13 juillet 2005 a mis en place
le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (« CEE »). Aux termes de ces dispositions,
désormais codifiées aux articles L. 221-1 et suivants du code de l’énergie, les vendeurs d’énergie
(électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique), nommés « Obligés », ont l’obligation de
réaliser et d’inciter à la réalisation d’opérations d’économies d’énergie, ou bien de s’acquitter
d’une pénalité dont le montant est dissuasif.

Les consommateurs d’énergie sont alors encouragés à réduire leur consommation d’énergie qui sera mesurée.

Les opérations d’économies d’énergie réalisées par les Obligés, ou sur leur incitation, sont
récompensées par l’attribution de CEE par les Pouvoirs Publics, dont l’unité de compte est le
kilowattheure cumulé et actualisé (« kWh Cumac* ») sur la durée de vie conventionnelle d’un
équipement.

L’existence et l’authenticité des CEE sont matérialisés par leur inscription au Registre National
des Certificats d’Economies d’Energie (le « Registre EMMY »). Ces CEE ont une valeur marchande et
sont librement négociables sur le marché.

Les CEE permettent de mesurer concrètement les économies d’énergies réalisées lors de travaux de
rénovation, de construction ou d’autres opérations d’efficacité énergétique.

Un objectif triennal est défini et réparti entre ces acteurs, en fonction de leurs volumes de ventes
d’énergie. En fin de période, les « obligés » doivent justifier de l’accomplissement de leurs objectifs
par la détention d’un montant de certificats équivalent à ces obligations Le dispositif des CEE est
déployé sur une deuxième période triennale (2011-2013) pour laquelle les règles ont été affinées avec
l’entrée de nouveaux obligés que sont les vendeurs de carburant. Pour cette deuxième période, l’objectif
global d’économies d’énergie imposé s’élève à 345 milliards de kWh cumac (ou 345 TWh cumac), soit 6,3 fois
plus que pour l’objectif triennal de la première période qui était de 54 TWh cumac.

Le 1er janvier 2014 s’ouvrira une année de prolongation de la deuxième période.

Une troisième période, encore plus ambitieuse, se profile dès le 1er janvier 2015 afin notamment de
s’inscrire dans l’objectif de la directive européenne 2012/27/UE relative à l’efficacité énergétique
adoptée le 25 octobre 2012. Le montant de l’obligation pour la troisième période sera porté au minimum
à 600 milliards de kWh cumac (soit 600 TWh cumac).

Source : http://www.geoplc.com/


Pour en savoir sur les chantiers éligibles CEE, contactez votre interlocuteur commercial !


Comment économiser de l'énergie ?
En utilisant des produits plus performants
Par exemple les nouveaux systèmes de chauffage, PAC, climatisation
ont des rendements plus important, de plus les systèmes de régulation
automatique permettent encore de diminuer la consommation.

Et pour l'éclairage ?
Là aussi en utilisant des produits plus performants par exemple un ampoule
incandescence ne transforme que 5 à 10 % de l'énergie en lumière
contre 80% pour une ampoule fluo-compacte ou un tube fluorescent ou les LED

vous pouvez également utiliser des ballasts électroniques, qui réduisent la
consommation d'énergie et augmentent la durée de vie des lampes,
ou installer des détecteurs de présence,
et des variateurs pour adapter au mieux l'éclairage à vos besoins.

Pourquoi recycler les piles et batteries ?
Les piles contiennent des métaux lourds :
nickel, plomb, lithium, fer, mercure, lithium…
Des substances toxiques qu'il faut retraiter